Le monstre baromètre

Dans certains GN, les monstres suivent le même système que les joueurs et tout ce que l'animation fait peut être imité par les joueurs. Ailleurs, le but des organisateurs est de donner un caractère épique à toutes les situations et ils choisissent volontairement de ne pas suivre les règles imposées aux joueurs.

C'est là qu'apparait le monstre baromètre.



Comme un vrai baromètre, celui qui joue le monstre calcule la pression lors d'un combat et change de comportement lorsque celle-ci atteint certains seuils. Souvent, il s'agit seulement de faire mourir le monstre au moment où les joueurs ont vaincu ou qu'ils ont utilisé un certain nombre de ressources.

Je ne parle pas ici du simple jeu de Roche-Papier-Ciseau où les joueurs doivent trouver comment tuer un monstre (un troll, par exemple) en utilisant la bonne technique (le feu, pour rester dans le même exemple.)



La personne jouant le monstre, plutôt que de calculer les touches qu'elles reçoient (dans un système de démembrement) ou ses points de vies va attendre certaines situations clés :
  • être frappé 48 fois ;
  • recevoir 18 coups contondants ;
  • avoir blessé 8 joueurs ;
  • réussir à tuer un joueur.

    Quand cette technique est bien utilisée, elle permet au joueur de sentir l'émotion recherchée et, souvent, d'avoir l'impression d'être réellement un héros. Si elle est ratée, les différences en combat entre deux monstres peut briser la suspension de l'incrédulité du joueur et le faire décrocher de rôle.

    Les moyens de nos passe-temps

    Cet hiver, je suis tombé sur un article intéressant au sujet de Samuel Gagnon-Tremblay, le fondateur des Artisans d'Azure à Montréal.

    J'ai principalement accroché sur une citation où il parle du coût moyen annuel d'un costume de GN :

    C’est surtout le look qui est important pour les joueurs. [...] Ils veulent se transformer, jouer quelqu’un qui n’est pas eux. Les gens mettent en moyenne 1000$ par année sur leur costume.
    Je trouve que 1000$ par année c'est une estimation assez haute. C'est difficile de savoir de quel type de joueur il parle. Parle-t-il du joueur moyen ? S'agit-il de joueurs qui participent généralement aux activités du Duché de Bicolline ou celles des Terres de Bélénos ? Est-ce plutôt ceux qui vont à des GN de moins grande envergure ?

    Si j'étais un parent en train de m'informer au sujet des GN, je voudrais connaître le prix que cela pourrait me couter. En lisant cet article, on pourrait croire que c'est aussi cher que de jouer au hockey.

    Quand un nouveau joueur commence, il se lance et ne sait pas trop où mettre son argent. Heureusement, les gens des Artisans d'Azure sont des professionnels qui connaissent bien le domaine :
    Si quelqu'un me dit qu’il n’a rien et qu’il veut une épée à 200$, je vais plutôt lui proposer de prendre une épée moins chère, mais avec une tunique, pour ne pas qu’il se rende là en T-shirt!
    Lors de mon premier GN, je portais une simple chemise noire, un pantalon vert, des souliers foncés propres et une arme en Duct tape. Je n'avais pas les moyens d'en avoir plus et mes parents ne m'auraient pas laisser faire. J'avais aussi la chance de participer à un petit GN de 40 joueurs qui s'organisait dans un petit bois sans bâtiments où on ne snobait pas les gens d'après leur équipement.

    Aujourd'hui, si j'avais à recommencer, j'aurais la chance de pouvoir m'équiper beaucoup mieux. J'ai un meilleur salaire et les endroits où me procurer l'équipement de GN sont plus nombreux. Voici une liste non-exhaustive de ce qu'un nouveau joueur peut vouloir se procurer :
    • Tunique médiévale : 40$
    • Pantalon médiéval (facultatif) : 40$
    • Arme de GN : 5 à 200$ et plus
    • Armure de cuir (facultatif) : 200$ et plus
    • Bottes de marche à bouts en acier (facultatif) : 100$
    • Quelques accessoires (facultatif) : 20 à 200$ et plus
    À ça, s'ajoute le nécessaire à sa survie selon l'endroit où le jeu se fait soit une glacière, une gamelle, des ustensiles, une gourde, de l'antisudorifique, des sous-vêtements propres, un sac de couchage, une tente, etc.

    Ce n'est pas très cher de faire du GN. Il suffit pour un nouveau de savoir orienter ses achats en fonction d'une part de ce qu'il veut jouer et d'une autre de ce qu'il peut se payer. Ensuite, d'année en année, il pourra bonifier son costume en y ajoutant des accessoires et de nouveaux éléments.

    En conclusion, même si j'ai écrit que ça ne coûte pas très cher participer à son premier GN, c'est toujours agréable de se procurer une nouvelle arme ou une nouvelle armure et d'y mettre le prix. Comme l'a dit Samuel Gagnon-Tremblay :


    Ceux qui étaient geeks au secondaire et qui se faisaient niaiser à l’école, aujourd’hui, ils ont 25-30 ans. On est rendus cool, et on a les moyens de nos passe-temps.