Le péiste visite : Sang-Lune

Depuis quelques semaines, je commençais à en avoir assez de seulement animer dans les GNs et j'ai décidé, la semaine passée, que j'allais participer comme joueur. J'ai fait le tour de mon cercle d'amis et je suis tombé sur un GN médiéval fantastique qui offrait un jeu compétitif de clans, mais comme leurs règles n'étaient pas assez claires selon moi, je les ai contactés par courriel. Malheureusement pour eux, ils ne m'ont jamais répondus.

Ensuite, je me suis retourné vers l'ultime endroit où trouver un calendrier des GN au Québec : La page à Melkor. Une recherche par date m'a informé des nombreux grandeurs natures qui se donnaient dans la fin de semaine du 19 au 21 juin. En discutant avec ceux avec qui je voulais jouer, nous avons choisi Sang-Lune, un GN post-apocalyptique qui se joue la nuie sur le terrain des Terres d'Aceltya dans la région éloignée du Centre du Québec. J'ai déjà parlé du thème des GN Post-Apocalyptiques en août dernier et je n'avais pas encore eu la chance d'en essayer un. Nous avons sauté sur l'occasion.

Contrairement à mon premier choix, leurs règles sont très simples et faciles à comprendre et ils ont répondu à mon courriel en quelques heures seulement. Nos fiches ont été envoyées presque aussitôt et nos costumes ont été très faciles à préparer puisque l'histoire se déroule dans un futur pas trop lointain.

Ça fait plusieurs fois que je pense à faire des articles sur les GN que je visite alors je vais en profiter pour vous décrire mon expérience chez eux.

Premier contact


De Laval à Tingwick (en passant par Trois-Rivières pour ramasser quelqu'un), nous avons fait 2h30 de voiture et nous sommes arrivés quelques minutes en retard parce que nous nous sommes perdus juste avant l'endroit où se tenait le jeu. Nous avons malgré tout été reçus avec le sourire par la propriétaire du terrain qui nous a rapidement expliqué les règles de sécurité, fait signé la décharge et enregistré nos informations personnelles.

On nous a ensuite dirigé vers une espèce de vieille grange où les animateurs étaient prêts à faire l'ouverture de nos personnages et à nous donner les feuilles d'explication de nos différents pouvoirs ainsi que les ressources que nos personnages avaient acquis avant la partie d'après les points que nous avions investis durant la création des personnages.

Nous avons pu rencontrer quelques joueurs avec qui nous allions jouer et ils m'ont semblé très ouverts aux nouveaux, allant même jusqu'à nous donner des conseils sur la manière de jouer ou de bien s'intégrer à l'histoire.

L'explication de départ fut très courte, mais très efficace puisque leur histoire est facile à comprendre, que leur système est ultra-léger et que nous avions déjà tout lu ce qui était publiquement disponible, nous nous sommes dirigés vers l'aire de jeu.

Le jeu, en général


Nous ne savions pas à quoi nous attendre puisque le forum de Sang-Lune est pratiquement vide de tous commentaires au sujet des parties. Nous savions qu'il y avait des créatures nommées les affamés qui attaquaient les humains pour les manger et que nous devions trouver des rations avant d'être pris par la faim sans quoi nous serions transformés en ces monstres, mais nous ne connaissions pas la manière de jouer ou d'animer de l'endroit. Nous avons joué ceux qui viennent de loin et qui ne connaissent rien de l'endroit.

La première chose que nous avons remarquée c'est qu'il n'y avait aucun sentiment de Joueur contre Joueur. Même si certains gardaient des informations, mentaient ou ignoraient complètement les autres, nous n'avons vu personne agir directement contre un autre joueur.

Finalement, contrairement à ce à quoi nous nous attendions, les rations étaient plutôt secondaires. Si quelqu'un se transformait en affamé par malnutrition, il était tué et le personnage finissait par revenir au bout de quelques instants. D'après ce que nous avons compris, deux quêtes ont roulées pendant la partie. L'une s'est déroulée sur toute la nuit tandis que l'autre semble avoir commencé avant et se terminera probablement plus tard.

Nous avons trouvé des messages codés à différents endroits, ce qui nous a aidé à en déduire un alphabet avec lequel nous avons traduit un autre message, nous avons trouvé des clés ouvrant des cadenas situés à l'autre bout du terrain, nous avons crocheté une serrure pour fouiller la dépouille d'un mort enfermé et nous avons combattu beaucoup de monstres différents.

Vers cinq heures du matin, le soleil a commencé à se lever et nos personnages se sont dirigés vers des caches pour éviter la chaleur infernale du jour dû à la disparition de la couche d'ozone. Tout s'est terminé sur un applaudissement pour l'équipe d'animation et l'effort des joueurs et quelqu'un a pris en note les ressources restantes pour chaque personnage. Nous sommes partis vers 5h30 et sommes arrivés vers huit heures à Laval. 17 heures de sommeil en 24 heures plus tard, je suis de retour au travail.

Y'avait des filles ?


Évidemment, c'est la question geek par excellence. Je me dois d'y répondre si je veux faire une analyse sérieuse du GN et encourager les gens d'y retourner. D'après la liste des participants à l'activité, il y avait 2,75 garçons pour chaque fille.

Ne vous réjouissez quand même pas trop vite. Il fait noir comme dans un four et il fait nettement plus froid qu'en plein jour. En plus, les personnages sont là pour survivre. C'est par le meilleur endroit au monde pour faire du speed-dating.

Nos commentaires


Nous sommes cinq GNistes ayant entre 4 et 11 ans d'expérience de jeu et nous avons eu plusieurs minutes pour discuter de ce que nous aimions et de ce que nous aimions moins avant de tous sombrer dans le sommeil (même notre conducteur.

Le système : 4/5

Nous avons décidé de participer quatre jours d'avance, quelques minutes après la lecture complète du système qui, s'il avait été mis dans un fichier PDF, aurait pris trois pages au maximum. Il est très intuitif et les joueurs n'ont qu'à choisir les pouvoirs ou les ressources qu'ils veulent pour leur personnage et les acheter avec des points de lune ; les points d'expérience du GN.

Les combats se font selon un modèle modifié du Démembrement. Chaque membre peut recevoir un coup avant d'être inerte et les coups subséquents atteignent le torse. Après trois touches aux membres le personnage sombre dans le coma et après deux touches au torse, le personnage meurt. Les armes à feu tuent instantanément les cibles à bout portant.

Il n'y a aucun arrêt de jeu. Les personnages voient ce que les joueurs voient donc les animateurs n'ont pas besoin de s'arrêter pour décrire une scène à leurs joueurs.

Nous aurions aimés qu'il y ait un code pour les conversations hors-jeu (lors d'une fouille par exemple) ou qu'il y ait des symboles pour désigner les morts qui marchent pour réapparaître plus loin, mais ce n'était pas dramatique. Dans le noir, nous ne les aurions surement pas vus. Certains pouvoirs accessibles aux personnages ont semblés soit inutiles ou très chers pour leur réel utilité de jeu.

Le role-play : 3,5/5

Au départ, nous nous attendions à une nuit de survie et de recherche de ressource dans des bois très peu accueillants. Nous pensions avoir affaire à des gens égoïstes et renfermés sur eux-mêmes qui ne sont pas intéressés à échanger avec les autres et qui ne cherche qu'à vivre jusqu'à la prochaine partie.

Finalement, nous avons réussi à nous intégrer très bien aux autres et avons eu accès dès le départ à autant d'informations qu'on pouvait en avoir besoin. Les gens assumaient simplement que l'entraide allait être profitable à tous.

Le jeu des animateurs était bon. Les quelques Personnages Non-Joueurs (PNJ) que nous avons rencontrés - je me rappele d'en avoir vu deux - n'étaient pas vides et on sentait qu'ils savaient où ils s'en allaient. L'activité principale des animateurs était de faire des monstres. Nous en avons eu plus qu'assez et chaque type de monstre avait sa manière d'agir bien définie.

Le bat blesse au niveau du jeu des joueurs. Nous comprenions que nous jouions dans un monde contemporain alors nous ne nous attendions pas à être complètement dépaysé en jouant. Malgré tout, certains personnages semblaient savoir qu'ils étaient dans un jeu et le quatrième mur a été brisé relativement souvent.

L'histoire : 3,5/5

Peu après l'an 2100, longtemps après que l'homme est remis sa destiné entre les mains des machines et de l'automatisation, un bogue planétaire sonne le glas de la technologie. Tout s'enchaîne jusqu'à ce que les éléments se mettent à se déchaîner et que la couche d'ozone soit complètement épuisée. Maintenant, les survivants sortent la nuit pour trouver les ressources nécessaires pour survivre tout en combattant les affamés ; des humains contaminés qui ne pensent plus qu'au cannibalisme.

Durant cette longue nuit, nous avons pu voir la piste de deux quêtes. La première, plus en lien avec l'histoire générale, ne nous a pas intéressée, car il semblait qu'elle avait déjà été commencée auparavant et il nous manquait des informations. La deuxième, nous avons tenté de la suivre de A à Z en discutant avec les autres joueurs et en accumulant le plus d'indices possibles.

Malheureusement, nous n'avons pas tout compris et, comme le terrain était énorme, nous n'avons pas pu savoir tout ce qui se passait à tous moments. Nous avons quand même aimé nous promener pour trouver différents panneaux contenant des textes traduit dans un alphabet étrange qui a fini par nous amener à la photo d'un corps mort dans la valise d'une auto où des coupures dans son dos nous conduisait vers un autre endroit du terrain. Il y avait aussi une histoire de cadavre dans une prison, de clé vers un coffre vide et de symboles étranges, mais ça n'a pas été concluant. C'est là que notre enquête s'est arrêtée.

L'histoire semblait extrêmement bien préparée et tous les indices que nous avons trouvés semblaient avoir été pensés soigneusement afin de ne pas nous envoyer sur de fausses pistes ; la partie dure quand même seulement 10 heures. D'après un commentaire récent de l'équipe d'animation, certaines scènes auraient été coupées alors c'est peut-être ce qui nous a donné l'impression d'une fin en queue de poisson.

L'organisation : 4/5

Lorsque nous sommes arrivés, les animateurs et les organisateurs étaient déjà prêts à nous accueillir et à nous mettre en jeu quelques minutes plus tard. Nos fiches avaient été imprimées et, sauf quelques erreurs, nous avons reçu tout ce dont nous avions besoin pour jouer.

Dès notre arrivée sur le terrain, une vague d'affamés étaient déjà prêts à nous recevoir et à nous montrer à quoi nous attendre. Les indices étaient déjà en place et aucun animateur n'avait besoin de nous montrer quoi faire pour faire avancer l'histoire.

À cause du manque de temps et du fait que parfois, une fois qu'une personne a ramassé un indice, ce dernier disparait, le jeu ne s'est pas déroulé comme prévu et je soupçonne que certaines scènes moins importantes ont été faites au profit d'autres plus importantes avant de savoir que les joueurs n'auraient pas le temps de toutes les voir.

Total : 15 / 20

Au final, nous avons beaucoup aimé notre expérience. C'était la première fois que nous allions aussi loin pour jouer et c'était notre premier contact avec les GN Post-Apocalyptiques. La plupart des problèmes que nous avons rencontrés se sont produits à cause du manque de temps de jeu d'une partie de nuit et, avec l'expérience, l'équipe de Sang-Lune pourra surement régler tout ça.

Mac, Keith, le Professeur, Luka et Q sont unanimes : À quand la prochaine ?