Faire une dague 2

Avant de lire cet article, je vous propose de lire "Faire une dague 1" qui explique comment faire le squelette cette arme.

À toutes les époques, la dague fut considérée comme une arme ambigüe. D'un côté, elle était vue comme une arme de traitrise - de nombreux assassinats se sont déroulés à l'aide de couteaux et de dagues. D'un autre, elle était vue comme l'arme du courageux ou du téméraire - l'utilisation de cette arme en combat au corp à corp peut être très dangereuse.

La dernière fois, nous avions fait la base de la dague afin qu'elle soit prête à recevoir ce qui deviendra la lame. On m'a fait remarquer qu'au lieu d'utiliser du ruban à conduit twistée sur la tige de PVC pour faire coller la mousse dessus et l'immobiliser, j'aurais pu utiliser du ruban à tapis double face. C'est un peu plus d'investissement mais ça fait un travail plus solide.

La prochaine étape sera de former la mousse sur la tige de PVC afin que l'arme prenne sa forme et qu'elle soit moins violente lors des combats.

Bâtir la lame

Si on plaçait le Duck Tape sur la mousse isolante maintenant, on se ramasserait avec un bâton entouré de mousse à l'air métalique. Pour une arme faite à la va-vite, c'est une solution. Un ami avait 15 dagues à faire en une soirée et il a décidé de ne pas trop se forcer pour le design.

Pour faire la forme de la lame, je coupe un tube de mousse isolante en 6 et j'en prend deux morceaux que je colle sur les côté de l'arme. Il ne faut pas trop les serrer sur la mousse pour qu'elle garde le peu d'absorption de choc qu'elle a. Une bonne alternative serait d'utiliser deux boudins servant à calfeutrer les fenêtres ou protéger les tuyaux de piscine contre le gel.

Afin que la pointe ait une belle forme, je coupe un peu dans la mousse du bout de la lame. C'est une des raisons pourquoi il faut laisser un bout sans mousse sur la tige de PVC. Une bonne lame d'x-acto fera très bien l'affaire. En faisant la courbe de votre arme, faites attention à ne pas lui donner une allure de suçon.

Même si elle est taillée, la pointe n'aura pas une belle forme si on ne la retient pas indépendement du reste par du Duck Tape. Il suffit de ramener les quatres bouts de mousse vers l'intérieur et de mettre une petite longueur de ruban pour tout tenir en place.

Le reste est passablement facile à faire. En commençant pas les côtés "coupants" de l'arme, il faut coller avec le Duck tape la mousse pour améliorer sa durabilité. Sans le ruban adhésif, la mousse a plus de chance de se perforer ou d'exploser suite aux différents coups donnés avec.

C'est ce qui complète la seconde partie de mon article sur la confection d'une dague. Ce n'est pas très compliqué et je me rend compte que c'est plus long d'écrire comment le faire que de simplement s'assoir avec tout son matériel. La prochaine fois, je passerai les dernières étapes.

Pour lire la suite :



1 commentaire:

Anonyme a dit…

pk il n'y a pa de 3 iem partie?
Le reste est très utile mais il me manque le reste des informations pour terminer ma dague alors...
finalement si l'article n'est pas finis il est un peu inutile
merci!!!