Faire une dague 1

Depuis 2 mois, je parle de grandeur nature et je n'ai pas encore pris le temps de parler des armes qui y sont utilisées. C'est plutôt simple. Le but n'est pas de blesser les gens mais bien de les toucher juste assez pour qu'ils sachent que leur personnage vient d'être blessé.

J'ai choisit la dague parce que c'est une arme blanche de base que chaque aventurier devrait avoir sur lui. Peu importe le systême, c'est autant un outil qu'une arme. Les chevaliers en une cachaient dans leur botte au cas où ils tomberaient de leur cheval et les assassins en dissimulaient une sur leur avant-bras avec des sangles de cuir.

La plupart des lames de GN sont faites à peu près de la même manière. Voici la manière de faire une dague mais la même technique s'applique sans gros changement pour les épées aussi.

Pour le matériel, vous avez besoin de :

Ma méthode, avec un peu de pratique prend une demi heure pour faire une dague.

Faire le squelette

La longueur de la dague n'importe pas beaucoup. Ce qui est important, c'est d'avoir une bonne prise sur l'arme et d'être confortable. Habituellement, je fais des armes de la longueur de mon pied et je fais un trait à un peu plus d'une longueur de main d'un des bords. C'est à cet endroit que commencera la lame de ma dague.


À partir de cet endroit, je colle le Duck Tape, face vers le haut en twistant ce dernier après avoir fait un premier tour sur le PVC, jusqu'au bout de ce dernier. Je fais celà pour que la mousse colle bien et qu'elle ne puisse pas bouger. Si ce n'est pas fait, la mousse pourra bouger et se torde ce qui n'est pas très beau et peut fragiliser l'arme.


Ensuite, il ne suffit que d'enfiler tranquilement la mousse sur la tige et de bien la refermer dessus en serrant avec la main tout le long de ce qui deviendra la lame.


Il y a deux types de mousse. Il y a celle qui, comme dans mon exemple, se vendent avec un bande de plastique qui cache une colle qui vous aidera à bien refermer le tube et il y a celle que vous devez ouvrir en deux avec une lame pour pouvoir y coller la tige de PVC à l'intérieur. Personnelement, je préfère la première parce qu'après avoir refermé la mousse, elle ne s'ouvre plus.


C'est ce qui conclut la première partie de mon article sur comment faire des dagues de GN. J'espère qu j'ai été clair. Dans les prochains articles, je vous montrerai comment finir la dague et quelques petits trucs pour l'améliorer.


Pour lire la suite :


Aucun commentaire: