Faire du pain amérindien

Le pain bannik est un pain traditionnel amérindien amené en Amérique par les écossais. À l'époque de la traite de la fourrure, les commerçants amenèrent la recette de la galette aux Autochtones qui l'ont adapté à leur mode de cuisson. C'est un aliment idéal pour la survie en forêt car les ingrédients sont légers et faciles à préparer et la recette est très simple.

Le pain bannik se prépare d'avance, à la maison, et se met dans de petits sacs pour éviter que le mélange entre en contact avec l'humidité. Comme c'est un mélange sec, il est beaucoup plus léger.

  • 5 petits sacs étanches (style Ziplock)
  • 7 tasses de farine
  • 1 tasse de sucre
  • 2 cuillères à table de poudre à pâte
  • 1 cuillère à table de sel
  1. Vous mélangez tous les ingrédients dans un grand bol et vous séparez le mélange obtenu dans les sacs étanches.
  2. Lorsque viendra le moment de manger et que votre feu sera descendu en braises, vous pourrez commencer à préparer la pâte.
  3. En le pétrissant, vous ajoutez de petites quantités d'eau au mélange jusqu'à ce qu'il prenne l'aspect de la pâte à pain.
  4. Ensuite, vous prenez une branche sans écorce, de préférence de bois encore vert, et vous enroulez la pâte autour.
  5. Vous tenez votre branche au-dessus des braises quelques minutes jusqu'à ce que la pâte soit durcie et prenne une belle couleur dorée.

J'ai déjà essayé cette recette il y a quelques années et je dois dire que ça demande beaucoup de patience et d'habilité pour ne pas mettre trop d'eau dans la pâte. Sinon, celle si va tomber du bâton et vous devrez aller la ramasser dans le feu.

Vous pouvez changer la tasse de sucre pour une tasse de cassonade ou mettre une tasse d'un mélange des deux. Vous pouvez aussi ajouter des pépites de chocolat ou des raisins secs pour améliorer le goût.

C'est un pain qui est aujourd'hui utilisé pour la survie par les scouts. Ne vous attendez pas à du pain commercial ou à du pain au fruit mais pour le réalisme et le mérite de l'avoir fait soit même, vaut amplement la peine.

Merci à la 12e meute Mowgli mixte de Saint-René-Goupil de Gatineau pour la recette

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Avec des guimauves et du chocolat...miam miammm

Guillaume a dit…

ces degeulasse la banique!! Celon toi pourquoi on l'utilise en SURVIE?

Le mutant a dit…

Je vois une belle utilité pour un GN post-apocalyptique.

Les joueurs pourraient essayer de retrouver les ingrédients pour pouvoir se nourrir... s'ils sont courageux.

Richard a dit…

C'est bon, mais trop de sucre ... pour changer le stimulus ajouter : Cannelle + clou(peu) + muscade(peu) ou graine de carvi ou graine de pavot. (c'est tout de l'Europe)

san astrosante a dit…

Cette recette de bannik est une recette héritée des Écossais, un pain nommé "bannock".

Selon les récits de Jacques Cartier «Voyage aux pays des Hurons» le pain que faisaient les Amérindiens lors de ses voyages était beaucoup plus simple que ça. C'était de la farine de quenouille ou de la farine de Sagittaire mélangée à de la graisse animal et de l'eau et cuit sur une pierre chaude et on déposait ensuite des pierres chaudes dessus.

Il n'existait pas encore de farine de blé ou de farine d'avoine au début de la colonie. Il n'y avait pas de levure ou poudre à pâte. Il n'ajoutais aucun sucre et aucun sel.

Sources:
http://www.astrosante.com/RecettesMikmaqEtloqteg.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bannique

Monkios a dit…

C'est très intéressant tout ça !

Merci san atrosante pour les détails.